vendredi 26 octobre 2007

Besoin de douceur.

Il y a quelque chose qui s'est débloqué, là au fond du coeur, quand j'ai commencé à lui écrire. Au début c'était une façon de m'excuser, je m'étais comporté comme une conne vraiment, j'avais recommencé a mettre cette distance entre nous, celle là même qui disparaissait peu à peu. Trois ans déjà qu'on se connait, on a vécu tellement de chose et pourtant tout cela s'est fait sans une parole ou si peu, tellement de sentiments, de troubles presque tabou. Je me protège toujours derrière ma petite fortification personnelle, et elle commençait a s'effondrer, juste parce que j'ai besoin de la découvrir toujours un peu plus. Mais là j'ai mal réagis. Alors je lui écrit un mail pour me faire pardonner. Au fil des mots le temps passe et mon coeur s'ouvre, je ne sais comment, si simplement. J'avais besoin de lui dire, qu'elle comprenne, que je ne veut pas la perdre une seconde fois, que si je remet des distances entre nous ce n'est pas vis à vis d'elle mais juste que je passe un mauvais moment. Et que j'ai besoin d'elle. Parce que cette nana compte tellement pour moi, pas dans le sens  de l'Amour avec un grand A qui suppose une passion que je voue à une autre, mais l'amour le plus pur, le plus simple  que certains appellent amitié (qui me semble un mot si innaproprié). Je lui ai ouvert une partie de mon coeur que si peu de personnes explorent, comme ça, tellement simplement, tellement calmement. C'était si étrange et si bon, de se devoiler enfin sans cette angoisse pour me dechirer le coeur, de lui écrire ces mots qui ne sortent jamais du roman de mes pensées.

Je me suis retrouvée dans ces mots, j'ai arrété de me mentir, de regretter, j'ai juste reposé les souvenirs avec le sourire qui n'empechera pas les larmes. J'ai plus envie de vivre une autre vie, j'ai besoin de me retrouver. Il me faut juste regarder la vérité et le passé en face une fois pour toute, je ne veut plus de cette vie, je veut retrouver celle que j'était bien avant tout ça. Ils me disent que j'ai juste grandi trop vite, mais je sais que ce n'est pas ça, je me suis perdue si longtemps dans une vie qui passait à 100 à l'heure, je suis devenue quelqu'un d'autre.

Je ne sais pas si c'est parce que toutes ces pensées s'enchainent en permanence, les souvenirs les plus douloureux de ma vie, tout ces mauvais choix, mais j'ai envie de sortir de tout ça. Comme quoi une simple lettre d'excuse à un de mes principaux repère de sa vie ça peut aller loin. C'est dangereux, c'est violent, et tellement troublant. Réapprendre a aimer.

Bande son : Les Femmes - Yelle

Posté par Kapricieuse à 23:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Besoin de douceur.

Nouveau commentaire