mercredi 20 juin 2007

Je m'abandonne.

C'est la première soirée d'été. Là où le temps semble s'arreter, l'air est lourd mais tellement apaisant. Quelques gouttes d'alcool et la chaleur fait tourner les têtes. La gorge sèche, les rires, et l'orage qui gronde et explose, tout près. Les éclairs révèlent les volutes de fumées qui se répandent dans l'air et font tournoyer nos esprit. La réalité est autre, transparente, vivante. Violente.

J'ai besoin de ces moments. Un besoin viscéral qui me pousse a sortir de ma solitude. J'ai besoin de connaitre, de vivre ça avec Eux. Avec Elle, dont l'absence me torture jusque dans mes moindres pensées. Je guette le moindre signe, le moindre sourire, pour le garder dans mon coeur. C'est horrible ce que je dis. Je ne devrai pas, être si indécise, si désirante. Je prend délibérément le chemin du vice et du mensonge.
Mais c'est tellement bon. De tout garder pour soi. Délices anonymes qui ne prendront jamais que la forme de ces mots. Et personne n'en saura jamais plus. Tout ce qui ne sera jamais dit, tout cela n'aura de réalité que pour moi. Et c'est très bien ainsi.

Mes délices. Mon délice. C'est Elle un point c'est tout.
Mais ça personne n'en saura jamais rien.

Posté par Kapricieuse à 01:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Je m'abandonne.

    Première fois que je m'arrête vraiment ici.
    C'est drôle, j'aime bien ce que tu nous raconte.
    Comme un air de déjà vu, de déjà vécu.
    Je crois que j'aime.
    Ca fait du bien de retrouver des gens à lire après tout ce temps d'indifférence totale.
    A bientôt mademoiselle.

    Posté par frambroise, mardi 26 juin 2007 à 17:22 | | Répondre
  • C'est beau ici. Vraiment.

    Posté par L'Ecorchée., vendredi 29 juin 2007 à 09:16 | | Répondre
  • Chaque fois plus silencieux qu'auparavent. Je m'en veux presque.
    Au plaisir de te lire, encore et toujours.

    Posté par pfalmo, lundi 2 juillet 2007 à 23:00 | | Répondre
Nouveau commentaire