mardi 22 mai 2007

[Des filles et du whisky]

Je n'en reviens pas, encore une preuve de ce Paradoxe que constitue ma vie lycéenne, mais là j'avoue vraiment que j'ai été la première surprise. Que le professeur de philosophie le plus important, le plus strict, me mette 20 a ma copie de bac blanc, allant jusqu'a augmenter mes points puisque le correcteur d'origine m'avait mis 18... C'est bon de voir cette pointe de fierté dans les yeux de ma mère qui remplace la deception habituelle.

J'alterne tout les états les plus extrèmes, je reprend gout au travail et aux revisions en même temps qu'a l'alcool et a l'herbe. Et tout ce bordel cohabite très bien. Des heures entières a revoir un programme de philosophie ou de géographie dont je ne connait presque rien mais toujours avec cette envie de reussir, juste pour les emmerder, juste pour moi, me prouver que je suis capable. Le reste du temps a profiter du monde, des Autres, parfois un peu trop saoule, ou trop défoncée, mais jamais trop de sourire et de projets. Des projets j'en ai plein la tête, il me suffira juste d'avoir ce satané Bac avec une mention qui fera plaisir a ma chère maman qui finit par desesperer.

J'ai envie de tout recommencer de zéro. Réapprendre a aimer et a sourire. Sans effacer tout le reste, je regarde droit devant, j'ai une Demoiselle et un Petit Homme tout près qui me rattrapent parfois lorsque j'ai plus la force de rester debout. Je rêve encore et toujours, troublants, nostalgiques, rassurants, il y a toujours plein de gens, que je n'attendais pas, et qui me manquent sans que j'ose me l'avouer.

Posté par Kapricieuse à 11:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur [Des filles et du whisky]

    Pffiou. A la lecture de tout ça, ça fait du bien. Merci pour ce moment de simplicité Melle. =)

    Posté par leeloo, mardi 22 mai 2007 à 22:47 | | Répondre
  • Des gars et d'la vodka.

    Posté par Lo, dimanche 3 juin 2007 à 17:32 | | Répondre
Nouveau commentaire