mercredi 16 mai 2007

Le Paradoxe.

Depuis quelques temps j'entend par ci par là les points de vue des gens qui m'entourent a mon propos et je trouve ca terrifiant. Vraiment. Parfois surprenant. Le Petit Homme trouve que je suis une fille "saine et déjantée", un autre (qui manifestement ne m'aime pas beaucoup) dit que je suis une "fille dangereuse". Au final il paraitrait que c'est parfaitement compatible mais j'ai encore quelques doutes.

Je viens de réaliser que ma vie scolaire se construisais autour d'un paradoxe interessant: moins je vais en cours et meilleures sont mes notes. Je suis totalement incapable d'expliquer ca d'ailleurs. Si j'allais reviser et bosser lorsque je sèche les cours ca se comprendrai mais ce n'est pas le cas.

Et puis le Blond est revenu, l'espace d'une soirée, dans ma vie et dans mon coeur. Toujours aussi sombre, des yeux rouges planqués derrière ses longues mèches blondes. Seuls l'espace de quelques minutes, un échange de banalités qui cachaient bien plus. Revenir dans ses bras, instinctivement, et lui sourire.
Comme les Autres, j'ai l'impression de l'avoir perdu. Mais mon coeur me hurle que non.

Je vais retourner a mes révisions, à mes douces utopies (comme celle de reussir le concours de Science Po auquel je me suis inscrite avec peu de conviction) et a ces projets d'indépendance qui s'entassent (cohabiter avec le Petit Homme et me trouver un job d'été... entre autres...).

Posté par Kapricieuse à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Paradoxe.

Nouveau commentaire